Collectif Pouvoir d'agir…

Des idées en action

Les actions de « plaidoyer et lobbying » du CPA et les conditions de leur succés

CPA PFCommunication du Collectif Pouvoir d’agir

 

1 – Qui sommes-nous et que voulons-nous ?

Le Collectif Pouvoir d’agir se compose de réseaux nationaux et locaux et de personnes engagés dans la lutte contre l’exclusion sociale et politique.

Sa démarche est de contribuer à développer les mobilisations citoyennes, prioritairement des personnes les plus éloignées de la parole et de l’action dans l’espace public, notamment dans les territoires relégués, et de développer un plaidoyer sur le développement du pouvoir d’agir des citoyens.

L’activité du Collectif relève ainsi de deux priorités :

1- Accompagner et conforter les actions de terrain qui contribuent à la construction et au développement du pouvoir d’agir des citoyens.

2- Par le plaidoyer et le lobbying, contribuer au changement des représentations et des pratiques des militants, professionnels et élus, au niveau local comme national.

Le « CPA » a été créé en juin 2010 à l’initiative de la Fonda et de réseaux agissant dans des quartiers populaires en réaction aux constats d’impuissance exprimés par de nombreux maires de banlieue.

Actuellement, une dizaine de réseaux nationaux l’animent et une dizaine d’autres s’impliquent dans des actions :  la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France, la Fonda, ATD ¼ monde, le Comité National de Liaison des Associations de Prévention Spécialisée, l’Inter-Réseaux des professionnels du Développement Social Urbain, l’Institut Renaudot, Alternatives pour des projets urbains ici et à l’international, France Initiative, l’Union Nationale des Acteurs du développement local, la fédération des Foyers de Jeunes travailleurs, Promotion des initiatives sociales en milieu éducatif, l’Association Collectifs enfants-parents-professionnels, l’Institut Bertrand Schwartz, l’Association Fondation Etudiante pour la Ville, le Comité National de Liaison des Régies de Quartier, la Cimade, Habitat et Humanisme, les compagnons bâtisseurs …

Et d’autres encore, ainsi que de nombreux réseaux locaux et personnes selon les régions. Nous avons 1000 contacts, sans compter ceux propres à chaque réseau ou personne.

Une de nos définitions du développement du pouvoir d’agir est : « Le développement du pouvoir d’agir désigne la possibilité pour les personnes de peser sur les choix qui les concernent  et de maîtriser ce qui est important pour elles, dans leur vie et leur environnement (emploi, éducation, santé, logement, cadre de vie, citoyenneté etc. …)».

Selon nous, cela nécessite une évolution radicale de notre culture politique, de nos postures et de nos pratiques professionnelles, politiques et militantes.

2- Nos actions de plaidoyer et lobbying :

Le « plaidoyer » est un des deux axes qui structurent notre activité. Nous parlons surtout de « «lobbying », même si ce n’est pas tout à fait la même chose.

Nos principales actions de plaidoyer et lobbying du CPA depuis 2010 :

– Tout d’abord nous nous sommes mis d’accord sur nos constats, afin d’adresser un message public d’appel : nous avons  publié en juin 2010 une lettre ouverte, « Valoriser les capacités citoyennes des quartiers populaires», puis un texte fondateur en janvier 2011 « Pour mieux vivre ensemble, le pouvoir d’agir des citoyens » avec les réseaux qui nous ont rejoints (Cf. site internet).

– Pour développer notre visibilité dans l’espace public nous avons ouvert un site internet, pris des rendez-vous, participé à des rencontres institutionnelles ou non, organisé un séminaire des réseaux, une première journée nationale d’échanges en mars 2012 au cours d’une conférence internationale à Vaulx-en-Velin : « Le community organizing : développer le pouvoir des citoyens ».

Ce temps fort a été l’occasion de vérifier qu’il existe une forte demande en France, de mieux comprendre les enjeux, de donner de l’envie et de la force aux militants et  praticiens.

– Depuis 2011, nous prenons des rendez-vous (ou répondons à des sollicitations) avec des réseaux et militants, des décideurs publics, des représentants de partis politiques etc. …, par exemple à l’occasion des élections municipales de mars 2014. Nous participons aussi à des instances officielles (Ex : Conseil National des Villes), produisons des articles dans la presse et participons à des marches contre l’exclusion (comme celle menée annuellement en octobre par ATD1/4 monde).

– A l’occasion des élections présidentielle et législatives de 2012, nous avons élaboré et diffusé un « Manifeste pour une politique ambitieuse de la ville et des quartiers populaires », ainsi qu’une tribune dans Libération avec l’association des maires Ville et banlieue. Nous avons rencontré le candidat François Hollande début 2012 avril à Creil.

– Suite aux élections, nous avons participé à la concertation nationale sur la Politique de la Ville et coproduit une plate forme de propositions en janvier 2013 : « Renforcer le pouvoir d’agir et la participation des habitants dans le cadre de la Politique de la Ville ». Nous avons fait du lobbying au parlement sur la loi de programmation pour la Ville sortie en février 2014. Cette plate forme a permis de préciser nos propositions communes pour développer le pouvoir d’agir au-delà de la Politique de la Ville. Parallèlement nous avons aussi enrichi nos échanges avec des chercheurs.

– Nous avons participé activement à la commission Mechmache-Bacqué sur la participation citoyenne qui a sorti en juillet 2013 le rapport officiel demandé par l’ancien ministre de la Ville, François Lamy : « Pour une réforme radicale de la Politique de la Ville, cela ne se fera plus sans nous ». Ce rapport de grande qualité est un vrai appui pour nos plaidoyers.

– Dans la foulée de la commission, nous avons aidé cette année à la création de la Coordination citoyenne « Pas sans nous » regroupant des associations et réseaux de quartiers de nombreuses régions, et qui veut devenir le syndicat des quartiers populaires. Le Collectif est un allié et la complémentarité s’organise en terme de plaidoyer/lobbying : relais de sa création auprès des réseaux dans les quartiers, relais de la pétition-campagne citoyenne sur la création d’un « fonds d’interpellation citoyenne », travail sur la loi puis sur le cadre de référence des « conseils citoyens » prévus par quartier prioritaire, débats communs avec la secrétaire d’Etat à la Ville lors de rencontres sur « l’empowerment » …

– Le Collectif et ses réseaux interviennent « tous azimuts » dans de nombreux champs autre que celui de la Politique de la Ville lors de rencontres institutionnelles ou non, nationales ou locales  et par la diffusion de leurs travaux : la coéducation, la santé communautaire, l’urbanisme partagé, l’économie sociale et solidaire, l’environnement, la culture etc. … Les travaux des uns donnent de la force aux travaux des autres. Les connaissances individuelles et collectives acquises sont réinvesties dans les parcours militants, dans d’autres champs politiques (associations, mouvements sociaux, réseaux sociaux, syndicats, partis …).

– Pour nos membres les plus actifs dans les actions de plaidoyer et lobbying, un atelier « argumentaires » a permis de dégager collectivement des  arguments et « ficelles » pour convaincre, à adapter selon les interlocuteurs cibles.

– Bien sûr des « porte parole » ont été mandatés afin d’incarner nos messages : Jean-Pierre Worms, Pascal Aubert, Guillaume Coti, François Vercoutère, José Dhers, Etienne Varaut …, et ceux propres à chaque réseau.

– Nous avons des échanges réguliers avec d’autres collectifs nationaux et locaux alliés promouvant dans leur champ les mêmes valeurs et des pratiques similaires, avec l’enjeu de faire vivre des coalitions et « réseaux de plaidoyer » sur les enjeux démocratiques, du local au global. C’est un enjeu d’avenir fondamental pour peser véritablement : Coordination pas sans nous, Pacte civique, Villes en transition, Etats généraux du pouvoir citoyen, Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire, mouvements associatifs, carrefour des métiers du développement territorial, séminaire pour l’intervention sociale communautaire, réseaux de chercheurs, d’élus …

D’autres actions de plaidoyer et lobbying sont prévues :

Au delà des modalités d’actions de plaidoyer/lobbying que l’on pourrait qualifier de « traditionnelles », nous allons mettre en place de nouvelles modalités d’actions comme des « Conférences du pouvoir d’agir » permettant de donner à voir des actions concrètes au moyen de courtes vidéos réalisées lors de présentations publiques.

La première aura lieu à Brest en mars. L’objectif est la mise en lumière d’expériences bretonnes qui illustrent la capacité réelle de gens à se mobiliser collectivement pour reprendre du pouvoir sur les choses qui les intéressent.

Notre « programme d’expériences croisées » soutenu par la Fondation de France – et d’autres expérimentations partenaires – nous permettront aussi de capitaliser et diffuser les enseignements de pratiques et méthodes existantes pour développer le pouvoir d’agir, ainsi que leur complémentarité pour contribuer au changement social.

Notre objectif est de donner à voir, de faire comprendre, de donner envie, de convaincre et de mobiliser. L’énergie des citoyens contribue aussi à l’effet d’entrainement sur ceux qui devrait se mettre en posture de les accompagner (sans faire à leur place) et sur les décideurs.

Nous sommes convaincus, le débat ré-avance depuis 4 ans, nous arriverons à nos fins, même si cela mettra 10 ou 20 ans !

3- Les conditions du succès :

(Séquence du forum non abordée faute de temps)

 

Après 4 ans d’activité, nous pouvons tirer quelques enseignements des actions de plaidoyer/ lobbying  et d’accompagnement de la construction du pouvoir d’agir que nous avons menées. Ils sont de natures différentes.

 

  • Partir des envies et colères de ses membres
  • Travailler « le commun » (à l’oral et l’écrit) : croyances et valeurs, constats et analyses, propositions et interpellation, pratiques concrètes et collectifs/individus auxquels s’identifier (nos « héros » du quotidien)
  • Prendre le temps du travail commun, un investissement utile
  • Mettre au point une stratégie de plaidoyer et lobbying et l’ajuster régulièrement
  • Repérer et organiser les compétences utiles : de leadership, d’animation, de porte parole, politiques, d’écriture, de créativité, opérationnelles et pragmatiques, de communication (dont les réseaux sociaux),
  • Veiller à attirer des jeunes (idées et énergies motrices) et à la parité, s’engager en terme de moyens, jouer collectif dans le pilotage, partager savoirs et pouvoirs, être clair sur les responsabilités, organiser les pouvoirs/contre pouvoirs interne et les temps de débat/décision/action/capitalisation, faire évoluer les mandats, ne pas trop charger toujours les mêmes militants, organiser les relais et la relève …
  • Bien communiquer en interne et externe par oral et écrit (avec de bons outils), mettre à jour régulièrement les textes de référence en affichant le logo de chaque réseau membre
  • « Aller voir ailleurs », rencontrer des « agissants », s’alimenter de pratiques concrètes, échanger entre réseaux pour une « fertilisation croisée »
  • Croiser les « carnets d’adresses », prendre des rendez-vous, « pousser la porte », « s’inviter », répondre à des sollicitations, s’allier : autres réseaux, médias, personnes dans des institutions, chercheurs …
  • Maintenir son lien individuel à un terrain, à une pratique de pouvoir d’agir et y réfléchir
  • Ne pas négliger le besoin de « se remuscler » entre militants au travers de temps forts collectifs réguliers, efficaces et conviviaux, et de co-formations
  • Avoir une veille collective sur les enjeux sociétaux et démocratiques, à l’international aussi

Par Etienne Varaut, membre du CPA, vice-président de l’IRDSU, chef de projet Politique de la Ville en Seine-Saint–Denis, avec l’appui des membres du « groupe de travail lobbying ». rédigé à l’occasion du Forum « plaidoyer »  des 8èmes Rencontres de l’Institut Renaudot les 21 et 22 nombre 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 24/11/2014 par dans Le collectif, et est taguée , , , .
%d blogueurs aiment cette page :